Canard PC 363

Paru le : 03/07/2017

Zoom

Résumé des épisodes précédents (voir Canard PC no 361) : nos héros ont déménagé dans le Cargo, un hôtel d'entreprises ultra-moderne, mi-immeuble mi-machine, où tout est contrôlé par des badges et des capteurs de présence, et où les lumières s'éteignent lorsque les employés cessent de bouger pendant plus de cinq minutes, le bâtiment les présumant morts.

Le Cargo est un lieu étrange. Certains étages sont des dédales sans fenêtres ni logique, dans lesquels on peut errer pendant des heures avant de tomber sur une cage d'escalier qui n'était pas là cinq minutes plus tôt. Les salles de réunion communes (qu'on réserve en entrant son nom à l'avance dans une sorte de tableau Excel partagé qui déverrouille les portes de façon automatique) semblent sorties de l'esprit d'un dément pourchassé par les chiens de Tindalos. La salle « étoile », où l'on organise désormais les conférences de rédaction, est une sculpture orange, biscornue et évidée, sans le moindre angle droit, qui dégage une odeur bizarre. La salle « Santa Maria », malgré son nom qui évoque une pièce pleine de baies vitrées et de plantes tropicales, digne de ces séries télé avec des avocats new-yorkais, est un placard rectangulaire, hermétiquement clos, aux murs lisses et blancs, dans lequel trône une table assez grande pour dix personnes mais seulement deux chaises.

Encore plus étrange que le lieu, il y a ses habitants. Un peu partout, accrochées aux murs, on trouve des affichettes nous incitant à « sauver la date » d'un « apéro collaboratif ». Une telle « expérience sociale », « excellente occasion de networker », est bien sûr assortie du hashtag #ChillAndDrink. D'autres panonceaux nous proposent des concentrés de livres : en vingt minutes, avaler l'essentiel d'un traité de marketing ou du dernier pensum d'Elon Musk. Au détour d'un couloir, passant devant une porte laissée entrebâillée, on entend des adultes affirmer le plus sérieusement du monde qu'ils « brainstormeront le business plan à quatre heures pour le goûter ». Enfin, de petits rectangles rouges nous exhortent à « keep calm and do street workout ». Kalash et Izual ont répondu à l'appel et, à la pause de midi, vont désormais se contorsionner en compagnie d'autres startupers. Je crois qu'ils changent. Qu'ils deviennent comme eux. Sans doute ont-ils été mordus. Dans le doute, je vais charger le fusil.

4.90 €

Sommaire

  • News
    • Papier Culture : Visual Studio Code
  • Tests
    • Wonder Boy : The Dragon’s Trap
    • Conarium
    • Cold Waters
    • Get Even
    • Drifting Lands
    • Formula Fusion
    • WipEout Omega Collection
    • Au doigt et à l’œil
  • Plume pudding
    • Cabinet de curiosités
    • Au coin du jeu : Quand les boutiques ne vendront plus de consoles
    • News Online
  • Spécial E3 2017
    • Présentation
    • Assassin’s Creed Origins
    • Far Cry 5
    • Call of Duty : WWII
    • Hidden Agenda
    • South Park : The Fractured but Whole
    • Deep Rock Galactic
    • Mount & Blade II : Bannerlord
    • Starlink : Battle for Atlas
    • Everybody’s Golf
    • Anthem
    • Metal Gear Survive
    • God of War
    • La Xbox One X
    • Super Mario Odyssey
    • Les jeux de voiture
    • Vampyr
    • Spider-Man
    • The Last Night
    • Media Indie Exchange 2017
    • Dragon Ball Fighter Z
    • Bloodstained : Ritual of the Night
    • Days Gone
    • Les jeux de sport
    • Sea of Thieves
    • Skull and Bones
    • Wargroove
    • The Swords of Ditto
    • Strange Brigade
    • Battlefront II
    • Ooblets
    • Crackdown 3
    • Extinction
    • Mario + The Lapins crétins Kingdom Battle
    • Shadow of War
    • Wolfenstein II : The New Colossus
    • Minit
    • Sonic Forces
    • The Darwin Project
    • Le Creation Club de Bethesda
    • Hunt : Showdown
    • State of Decay 2
    • Detroit : Become Human
    • A Way Out
  • Techno
    • News Hardware
    • Le Tour du Périph’
    • Configs de Canard
  • À part ça (bah, pas grand-chose)
    • Canard Peinard : Grillez-en une